vendredi 14 février 2014

47- Dear You - Emily Blaine

  
  

Bienvenue au Peninsula, un palace de rêve au cœur de la ville qui ne dort jamais. C’est là qu’officie Kathleen, dont la mission, en tant qu’hôtesse d’accueil, est de satisfaire toutes les demandes de ses prestigieux clients. Pour la plupart d’entre eux, elle est transparente – mais pas pour Andrew Blake. Dès son arrivée à l’hôtel, ce magnat de la presse, secret et extrêmement charismatique, semble s’intéresser de très près à Kat. Depuis qu’elle occupe ce poste, c’est la première fois qu’on la remarque. Si elle se sent d’abord flattée, très vite, cette attention soudaine la déstabilise. Il faut dire que les exigences de son nouveau client sont plutôt troublantes…

Excellent!
Après une overdose de nouvelles pseudo "éromance" (oui un néologisme de mon crû pour romance érotique trop long à écrire^^.) ou de crumance (romance qui flirte avec le porno) ,je m'étais blindée pour continuer dans cette lancée . 
J'ai pris mon courage à deux mains pour me plonger dans cette série. Nous avons dès le départ les protagonistes attendus : le Beau Gosse Dominateur et Riche à l'extrême et la jeune demoiselle .
Puis des différences apparaissent  j'avais bien plus une bonne éromance pas tant érotique que ça et surtout pas une crumance sous les yeux.
Les situations, l'histoire,les histoires et les décors se mêlent et s'entremêlent pour nous livrer une série passionnante. 
J'aimerai tant  parler de.... ,d'une.....et aussi de..... mais...

Emily Blaine, vous avez su me convaincre  l'espace de cette série que la romance ,la vraie peut avoir à sa tête un homme dominant, une jeune femme ordinaire ayant les pieds sur terre ,une menace qui surgit du passées sans être un prétexte à un marathon sexuel plus ou moins glauque ni dévoiler des passés sordides. 
Vous avez su me faire rêver sans passer par les happy end d'une mièvrerie affligeante que l'on croise de plus en plus. 
Vous avez eu l'audace de nous faire vivre dans la tête d'Andrew le temps d'un bonus....
J'aime!



 


3 commentaires:

  1. ma fois tu titille ma curiosité

    RépondreSupprimer
  2. Coucou toi, je suis ravie que tu aies aimé, moi c'était un véritable coup de coeur que j'ai eu quand je les ai lu.

    RépondreSupprimer